L’institution de l’opposition met en garde Ould Abdel Aziz contre "les initiatives visant à violer la Constitution"...

jeu, 19/04/2018 - 01:56

Adrar Info - Dans une déclaration publiée par l’"Institution de l’opposition démocratique" il est écrit : La scène politique de ces jours-ci, connait un renouvellement suspect des appels à la prolongation du pouvoir et demande d’un troisième mandat pour le président actuel, en violation flagrante de la Constitution et des lois du pays.

Le danger de ces appels de prolongation du pouvoir est qu’ils sont, cette fois, à l’initiative de groupes locaux et régionaux et non de personne individuelle et sont lancés – selon nos informations- avec la coordination et la bénédiction de ceux qui sont au pouvoir. On y compte des ministres, des élus et des hauts fonctionnaires.

Ces manifestations sont également organisées dans des installations et institutions publiques (Palais des conférences internationales; Chaine TV Al mouritaniya), sans aucun rejet ni dénonciation par aucun organisme officiel, soit-il exécutif ou judiciaire.

Dans l’institution de l’opposition démocratique, au moment où nous suivons avec inquiétude, ces événements, enregistrons ce qui suit:
• Nous rejetons fermement tout acte ou invitation à violer la constitution et ses dispositions, en particulier en ce qui concerne les articles verrouillés et non modifiables.
• Nous appelons le gouvernement mauritanien à assumer sa responsabilité quant à protéger la constitution et les lois, de mettre fin à ces initiatives et poursuivre les responsables de la planification, de la coordination et de la mise en œuvre de ces initiatives
• Nous mettons en garde le président mauritanien pour qu’il n’écoute pas (ne prenne pas en compte) ces initiatives, appelant à violer la constitution et à ne pas respecter le serment constitutionnel. Nous réclamons auprès de lui, une position décisive, qui mette fin au doute sur cette question
• Nous appelons les forces vives, au sein des partis politiques, des mouvements de jeunesse, des activistes de la société civile, des médias et des blogueurs à coordonner efficacement leurs efforts, afin de faire fermement face à ces appels et dénoncer leurs auteurs, aussi bien, les initiateurs que ceux qui les soutiennent.
• Nous appelons les sages au sein du régime, à prendre conscience de la gravité et de la sensibilité de l’étape que traverse le pays et à prendre conscience que la sécurité de la patrie, sa stabilité et son intérêt commun sont plus importants que les intérêts de quelque personne.

                                                  source :http://meyadin.net/node/13718

                                                 traduit par adrar.info