Colère israélienne contre la condamnation de l’occupation aux Nations unies

mar, 27/12/2016 - 02:47

Benyamin Nétanyahou a réagi vivement à la résolution 2334, qui pointe la contradiction entre son soutien aux colonies et son engagement en faveur d’un Etat palestinien.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2016/12/26/colere-israelienn...

Déjà partis en vacances, certains ont été remplacés au pied levé. D’autres ont bousculé leur agenda familial. Dix ambassadeurs en Israël, parmi les quinze pays qui ont permis l’adoption au Conseil de sécurité des Nations unies de la résolution 2334 condamnant la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, ont été convoqués au ministère israélien des affaires étrangères, dimanche 25 décembre. Après la volte-face du Caire, quatre pays – la Nouvelle-Zélande, la Malaisie, le Sénégal et le Venezuela – avaient finalement obtenu qu’un vote soit organisé vendredi 23 décembre.

Le représentant américain, Daniel Shapiro, a bénéficié d’un traitement spécial, à la hauteur de l’offense faite par la Maison Blanche, aux yeux de Benyamin Nétanyahou, en s’abstenant lors du vote du texte onusien. Il a été reçu dans la soirée par le premier ministre en personne.

C’est peu de dire que la résolution 2334 a provoqué la colère des autorités israéliennes. Celles-ci ont rivalisé d’emphase et de mesures symboliques pendant le week-end, feignant de découvrir le consensus international existant depuis des décennies contre la colonisation.

La résolution votée est « biaisée » et « honteuse », a estimé M. Nétanyahou, qui a mis en cause l’administration Obama, « à l’initiative ». Utilisant un ressort habituel, il a détourné le sens du texte onusien, en prétendant qu’il remettait en cause la présence juive au mur des Lamentations, alors que le site n’est nullement mentionné.

Source: Le Monde